Revenir au site

Un philosophe au secours de l'humour

Le fil d'actualité d'un réseau professionnel évoquait la dernière émission de Métropolis/Arte. Il y relevait fort à propos, quelques entretiens à contre courant de l'ambiance actuelle dont celle de l’historien néerlandais Rutger Bregman prônant l’optimisme ....

De jeunes artistes vifs et inspirés se dévoilent, nous stimulant...

Une perle...

La stupeur passée, j'ai ri en découvrant un humoriste du nom de BHL, à l'évidence, grand voyageur et observateur impénitent de notre "hyper-modernité", bravant frontières, confinement et moult virus. Il fait pareillement montre d'un lyrisme géopolitique empreint d'une sincérité touchante: paragraphe ici.

je ne voudrais pas que le confinement veuillent dire se claquemurer par rapport au reste du monde...

À cela s'ajoute un incommensurable talent pour la création de néologismes piquants: "reprotectionniser nos frontières..."

Je fanfaronne mais je l'admets, il me perd définitivement vers la minute 28:50 :

La maladie est venue de Chine , et elle est venue pourquoi ? Parce que les premiers apporteurs, les premiers lanceurs d'alertes ont été confinés(...) la dictature a eu pour premier effet d'abord d'accélérer sinon de créer la pandémie... alors qu'après elle ait aussi pour effet de l'arrêter plus vite, c'est possible...

J'imagine volontiers un Fabrice Lucchini nous apostropher d'un " C'est énorme!" D'aucuns songeraient-ils à la Pythie de Delphes.

Elle qui hypnotisée par la mastication des feuilles de laurier, l’encens et les émanations de souffre, éructait des mots inarticulés et des cris incompréhensibles. Mais elle demeurait invisible de tous...

Ajouter un paragraphe ici.Sans doute par association d'idées, me viennent à l'esprit des propos de Cornelius Castoriadis en 1979 :

 

Mais trafiquer les idées générales – à l’intersection des « sciences humaines », de la philosophie et de la pensée politique – commence à rapporter beaucoup, notamment en France.(...) Nous avons à lutter pour la préservation d’un authentique espace public de pensée contre les pouvoirs de l’État, mais aussi contre le bluff, la démagogie et la prostitution de l’esprit.
 
Y veiller fait du bien, parce que c'est vital.

Prenez soin de vous toujours et de ce qui vous importe, pareillement.

Demain nous appartient, si on ne le sacrifie pas aujourd'hui...

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK