Return to site

Vous avez dit bonheur, bien-être au travail ?

Chief Happiness Officer? L’usage florissant de ce terme anglo-saxon m’interpelle, pour de multiples raisons. Serions-nous incapables de mettre en mots notre culture de la « chose »? A moins que nous ayons quelque difficulté à l’identifier, à la définir et à s’assurer de sa pertinence. D'aucuns s'y sentiraient à l'étroit, à l'aune d'un bonheur coincé entre le «Chef » et « l’officier »? ( Je plaisante.)

Tantôt bien-être, tantôt bonheur, parfois réalisation, satisfaction ou accomplissement, les considérations se déclinent à l’infini, s’acoquinant avec quelques vocables d'ordre matrimonial : engagement, fidélité, harmonie…

Certaines révélations sont déroutantes : « Le bonheur au travail ne concerne pas uniquement les jeunes générations travaillant dans les entreprises du numérique. C'est une attente universelle. » Certains auraient donc affirmé le contraire. Cette attente "universelle" tient-elle au Bonheur ou au bonheur au travail? La légèreté des énonciations et celle des postulats sous-jacents m'incommodent.

 

Il est question de Bonheur.. du Bonheur sur le mode de l'Avoir, sur le mode de l'Etre ou comme devenir ? Le Bonheur n'est-il pas une quête personnelle, intérieure, un mystère* que philosophie(s) et spiritualité(s) s'évertuent à percer?

 

A force de viser tantôt le bonheur au travail - présomptueuse ambition* s'il en est - tantôt le bien-être - si convenu et si sage - ne (se) prive-t-on pas du simple plaisir, plus consensuel, convivial, pragmatique mais finalement très accessible et plein de sens ?


Supposons que ce "bonheur" tant convoité était précédé d'un malheur servi par quelque Chief Unhappiness officer. En a-t-on compris les causes pour les neutraliser ?


Nous savons qu'il est plus aisé de "résoudre" un problème que de "bien et complètement le poser" .
Plutôt que d’invoquer ou d’évoquer le bonheur ou le bien-être au travail, ne pourrions-nous d’abord nous concentrer sur le travail et sur l’emploi, souvent confondus dans un flou terminologique très confortable? Nous pourrions, sages et avisés, déterminer, sans ambiguïté, ce qu’ils supposent, prescrivent, promettent, permettent... et proscrivent. Et dès lors veiller, simplement et sans artifice, à ce que ni le travail, ni l'emploi ne contrarient le Bonheur...

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK